© DR - Grand Paris Sud / Ph. Caumes
Rougeau l'intimiste

Forêt de Rougeau

Une forêt aménagée pour Louis XV

Cette forêt régionale, située dans le prolongement de la forêt domaniale de Sénart, reliée entre elles par une superbe allée longue de 5 km – l’Allée Royale – est aménagée pour les chasses royales de Louis XV puis Louis XVI, qui au final n’y vient que rarement.

Au XXème siècle, la forêt est partiellement amputée par l’urbanisation. La Région Île de France acquiert l’essentiel de cette forêt soit 800 ha en 1968 afin de la protéger.

Depuis 1976, l’Agence des espaces verts poursuit ses acquisitions afin de reconstituer progressivement l’ensemble de l’entité forestière et paysagère, qui totalisait environ 1000 hectares.

En son cœur veille "Le Gardien"

En 2013, l’agence des espaces verts donne carte blanche à l’artiste franco-allemande Gloria Friedman pour créer une œuvre pérenne devant interpeller le promeneur.

Un géant de terre d’environ 10 mètres de haut, sur la commune de Nandy, « Le Gardien » a alors pour mission de veiller sur la forêt. Sa tête, surmontée de cinq cerfs, questionne la place de l’Homme dans le monde animal et la nature. Cette structure faite d’acier mais recouverte de terre et de résine prône humblement en plein cœur d’une clairière entourée de chênes.

L'allée Royale : de forêt en forêt

Disparu faute d’entretien suite à la ruine de l’intendant Bouret propriétaire du Pavillon Royal, cet axe, créé sous Louis XV pour les chasses du Roi, a fait l’objet de grands travaux d’aménagement par l’Agence des espaces verts.

Promenade monumentale de 5,5 km de long sur 50 m de large destinée aux piétons et cyclistes, elle relie la forêt domaniale de Sénart au Nord à la forêt régionale de Rougeau.